Compagnie MéMé BaNjO

présentation

Les "Sans-face" ont surgit dans le travail de Lionel Hoche dès X-Press pour le Nederlands Danse Theater de Jiri Kylian en 1999.  Ils réapparraissent dans Vortex en 2006 et dans la série des RetourAuNoir et Back2Black.  Depuis, on les retrouve régulièrement dans PAN!, Entrelacs, Corrélations, Nar6, Soyeuse et Flashville.

Les "Sans-face" sont des personnages dont la tête - voire le corps entier -  est masquée, et le regard occulté, perdant aisni leur face dans le sens de visage mais aussi dans le sens de devant du corps...  Et plus encore leur identité première (genre, âge, couleur de peau).

L'effacement de la personne au profit de sa présence ou de l'action ou de l'énergie qu'elle produit, et l'étrangeté qui en occulte donnent à lire ce corps (dansant un non) dans une dimension filtrée, distanciée.  Dimension qui révèle alors en lui donnant un relief: "le faire".  Au delà de leur présence énigmatique ces silhouettes ambivalentes vibrent d'une poésie puissante.
Elles inquiètent tout autant qu'elles fascinent.  Dans l'impossibilité de joindre directement la personne en accédant à son visage et particulièrement à son regard, celui qui l'observe (passant ou public) s'attache alors à l'ensemble des événements que celui-ci produit dans un tout organique.  Sans l'attachement empathique généré par l'exposition des singulariés physiques du corps, le public se trouve face à une intrigue, sous la forme d'une présence.

L'être de chair disparait, son identité s'efface mais sa force et sa dynamique résistent; le lien entre le regard des uns et l'action des autres est d'autant plus tenace.
Peut-être que les "Sans-face" mettent en avant cette dimension atavique, profonde et cachée du mouvement...  Et il s'agit bien d'humains, mais ils ne dévoilent par leur personne.  Il faut la deviner, la ressentir, l'inventer!

Les "Sans-face" à Massy et ses environs

En choisissant d'amener ces personnages hors du plateau, et de les poser dans l'espace urbain et donc publique, les "Sans-face" servent aussi ici à ré-enchanter le décor de notre quotidien; cet espace que nous traversons sans y préter attention résonne alors bien différemment quand les "Sans-face" s'y immiscent.  Poésie, décalage, perturbation, les "Sans-face" font vibrer la ville comme un décor, agissant comme des révélateurs, ils dévoilent la singularité de nos espaces de vie et leur rende leur âme!

extraits/photos

distribution

Conception : Lionel Hoche
Photographie : Sylvain Thomas
Vidéographie : Frédérique Ribis
Avec: Romain Cappello, Maud Chan Yao Chong, Caroline Chézeau, Emmanuel Le Floch, Cyril Geeroms, Lionel Hoche, Capucine Moro, Amandine Prevel, Aurore Taillet...
Facebook Youtube