Compagnie MéMé BaNjO

présentation

Composé en partie à l'aide d'ingrédients et de composants issus d'anciennes pièces, Mob remix et réarticule des options d'écritures d'origines diverses pour une ré-Vision.



Conçu sous une forme urgente (temps serré faute de moyens grand Dieu !) et « foule » (accueillons du monde pour faire résonner dans la limite des moyens disponibles), ce travail au format d'une demie heure re-dispose, ré-applique, à la « fresca » de la méthode, de la syntaxe, des protocoles et des préoccupations. Le tout avec la responsabilité de générer une nouvelle chair, cohérente, consistante, un nouveau corps (corpus), synthétisé, et d'y tisser ces chemins empruntés au fil des événements chorégraphiques avec du neuf, des précédents dans le présent, sorte d'arborescence libre.

Mob : où il est donc question de transformation et de métamorphose du matériau/souvenir.

Mob : où il est question aussi de multiplication, division et autre fractale... Mais encore de contamination et de déformation.  On dénature, on altère, on corrompt, les substances d'origine. Petite alchimie entre amis.



Attention : Ceci n'est PAS un copié/collé mais un précis de bouture !

Les interprètes y traverseront des tentatives mouvementées traitant de l'être ensemble. Le travail oscillera de l'individu à la communauté, il auscultera les atavismes grégaires, mais aussi les élans et émancipations, plus largement les jeux sociétaux... Ils font tribu, bande!

... Alors très certainement une dimension rituelle verra le jour, très certainement contrariée par un certain trivial ou l'intrusion soudaine et ponctuelle d'un réel en porte-à-faux...
Le lieu pour ces événements est une boîte blanche, éclatante, et des corps calligraphiques, énergiques, denses et nerveux ; dont les comportements ne se départiront pas d'un certain cocasse. Ces corps en besoin entretiendront un rapport très direct au mouvement, tout en entretenant une distance humoristique avec l'oeuvre musicale : gang aux élans parfois burlesques.

Ces corps dissemblables de cette tribu porteront pratiquement le même costume, la même enveloppe dont quelques détails diffèreront. Un académique rouge vif, cagoulé et frangé...

Un corps familial ? Amical ? Sociétal ?

Pièce chorégraphique pour sept interprètes trans-générationnels, il est prévu de possibles déclinaisons in situ, hors théâtre, voire en extérieur (propension tout-terrain).
Les interprètes sont non seulement de plusieurs générations (âgés de 20 à 50 ans), ils ont aussi chacun une histoire plus ou moins longue, plus ou moins récente avec la compagnie et ont aussi des parcours dissemblables.

extraits/photos

distribution

Chorégraphie, scénographie, costumes : Lionel Hoche


Musique : Francis Poulenc, concerto en ré mineur pour deux pianos et orchestre

Lumière : Nicolas Prosper

Avec : Quentin Baguet, Céline Debyser, Cyril Geeroms, Lionel Hoche, Laurianne Madelaine, Emilio Urbina, Vincent Delétang.

Durée : 35mn
Facebook Youtube